20/03/2012

L'ANTISEMITISME DU MOUVEMENT LAROUCHE: UN RÉSUMÉ

larouche

Jacques Cheminade a déclaré: "Je tiens à dire aux Français que je condamne fermement tout propos antisémite et que je m'indigne que l'on puisse associer mon nom à des propos de personnes qui ne reflètent aucunement les idées que je défends." Source: Réaction de Jacques Cheminade à la plainte de LCP et la dépêche AFP (26/03/2012).

A voir aussi Canal+ interroge Cheminade sur l'antisémitisme de son 'maître-à-penser' Larouche.


Par Dennis King

Dennis King est journaliste américain et auteur du livre "Lyndon Larouche and the New American Fascism" (1989). Ses sites web sont polémiques et toujours trés bien documentés:  lyndonlarouchewatch.orglyndonlarouche.orgwdennisking.orgdenniskingblog.typepad.com. Le texte qui suit est une traduction d'un document de Dennis King  publié en anglais pour Erica Duggan dont le fils (juif et anglais) fut retrouvé mort suite à des circonstances non élucidées en mars 2003.


J'ai été invité par Erica Duggan de fournir un résumé des croyances antisémites de Lyndon LaRouche (photo ci-contre) et de ses disciples. En tant qu’auteur et journaliste, j'ai étudié le groupe en question depuis plus de 30 ans ; avant cela, j'ai eu l'occasion d'observer et et d'interférer avec les membres du groupe depuis 1968. J'ai passé des centaines d'heures d'entretien avec des dizaines d’anciens disciples de LaRouche.

En dehors de mon livre, j'ai écrit plus de 30 articles sur le mouvement de LaRouche dans les années 1970 et 1980, y compris les articles dans le Wall Street Journal et The New Republic. Mon livre, publié par Doubleday en 1989, a reçu des critiques positives dans le New York Times, le Washington Post, The Nation, Commentary et d'autres publications respectables.

Depuis lors, j'ai eu l'occasion de tenir à jour d’importantes archives sur les LaRouchistes en rapport avec mon travail comme consultant dans des affaires judiciaires et autres controverses les concernant. Plus récemment, j'ai travaillé comme consultant pour le Département américain de la Justice alors qu'il se préparait pour un procès civil dans lequel LaRouche avait intenté un procès contre le procureur général des États-Unis et le FBI pour harcèlement (LaRouche a décidé d'abandonner l'affaire à la veille du procès en l’an 2000, et le procès a été rejeté avec dommages).

Au fil des années, j'ai accumulé une grande archive de documents sur l'organisation de LaRouche, probablement la plus grande archive en existence, sauf au siège-même de LaRouche. Dans la préparation du résumé ci-dessous, j'ai effectué un examen attentif, mais non exhaustif des publications de LaRouche depuis la dernière décennie, et je suis persuadé que LaRouche n'a pas changé ses opinions antisémites d’aucune manière fondamentale: d'abord, parce que la plupart  des déclarations les plus choquantes de l'organisation sur les juifs dès les premières années ont été mises sur le site Internet du Mouvement des Jeunes LaRouchistes et sont même décrits comme des «classiques» du mouvement, d'autre part, parce que j'ai trouvé de nombreux exemples récents sur des thèmes identiques, même lorsqu'il s’exprime de manière plus sophistiquée que dans les années 1970.

L'antisémitisme est au cœur des croyances de LaRouche, tout comme il l’était pour Hitler. Il est le fil conducteur dans tous les thèmes de propagande, les théories du complot et verbiage pseudo-scientifique et pseudo-académique que LaRouche et ses disciples affichent. Ce qui suit sont des exemples de la plupart des thèmes abordés dans le «système» LaRouchien d'antisémitisme. Soyez avertis que la méthode de LaRouche pour exprimer ses opinions antisémites, comme celle de beaucoup d'autres bigots éminents passés et présents, est un curieux mélange d'expressions dévêtues de haine et de mépris; d’euphémismes à peine voilés (attaques sur les "usuriers", les "Shylock", les danseurs juifs 'Hora' et les sionistes); autant de formes indirectes d'attaque ou d'abus (tout en niant l'Holocauste), ainsi que les théories du complot impliquant des familles de banquiers juifs.

Mais LaRouche a aussi développé de nouvelles méthodes comme la fabrication de figures symboliques de haine de juifs éminents, le développement de nouvelles formes imaginaires d‘« accusation de crime rituel » contre les Juifs, et la concoction du mythe d'une «l'oligarchie» maléfique (parfois connue comme "organisme sioniste-britannique", le "parti vénitien", l’ "élite financière anglo-américaine", les "gens ont concocté le canular connu sous le nom de l'Ancien Testament" ou simplement les "British"). L'oligarchie est le centre d’attaques les plus violentes de l'organisation de LaRouche: basé sur des théories génétiques charlatanesques empruntées à des agronomes soviétiques sous Staline, LaRouche (qui n'a aucune formation formelle en biologie ou toute autre science) affirme que l'oligarchie a évolué pour devenir une espèce biologique distincte - absolument maléfique et parasitaire – et que l'humanité doit vaincre dans l'intérêt de sa propre survie.

Il convient de noter qu'au cours des quatre dernières années, la propagande LaRouchiste, en particulier concernant les attaques terroristes du 9/11 et la guerre en Irak, a été reprise par Al-Jazeera et d'autres médias dans le monde arabe pour soutenir leurs propres théories du complot concernant les États-Unis, la Grande-Bretagne et Israël. LaRouche lui-même est fréquemment interviewé par les médias arabes, et les articles de ses publications sont souvent traduits et réédités par les journaux arabes.

Étant donné la nature complexe des arguments de LaRouche, il est impossible pour de courtes citations de saisir la pleine signification de la plupart des déclarations ci-dessous. LaRouche aime couvrir et requalifier ce qu'il dit pour éviter des attaques injustifiées de la part des médias. Les sources du texte complet des documents cités - ou des liens Internet vers les sites LaRouche où ils peuvent être trouvés, sont disponibles sur demande auprès de www.justiceforjeremiah.com.

Note: Il est possible que l'organisation de LaRouche va changer le libellé des documents sur leurs sites Web afin qu'un document ne puisse plus se conformer à ce qui est cité ici. Il est également possible que des changements ont été apportés à des documents de LaRouche plus anciens avant de les placer au format HTML sur les sites Web de LaRouche. Dans le cas de toute non-conformité, s'il vous plaît contactez www.justiceforjeremiah.com et nous vous ferons parvenir les photocopies des documents originaux et/ou des imprimés des versions antérieures du web.

Citations du « Chairman » Lyndon LaRouche (et ses disciples):

Sur la religion juive:

 «Le judaïsme n'est pas une véritable religion, mais seulement une demie religion, un appendice curieux et une sous-espèce du temps de Charlemagne comme son troupeau de Juifs privilégiés en tant qu' "esclaves de la Trésorerie". Le judaïsme est la religion d'une caste de sujets du christianisme, entièrement concoctée par des rabbins ingénieux pour s'insérer dans la vie idéologique et laïque du christianisme. Bref, un judaïsme auto-subsistant n'a jamais existé et n'a jamais pu exister.» Source: Lyndon H. LaRouche, Jr.,« Le cas de Ludwig Feuerbach, The Campaigner, décembre 1973, p. 37.

queenstar1.jpg

"La variété du "judaïsme" représentée par les cercles internes du sionisme est sommairement identifiée historiquement par les pointes du pentagramme représenté par l'étoile de David: 'satanisme' et 'magie noire'». Source: LaRouche, «Mickey Mouse & Pluto Move to Washington, New Solidarity, 17 octobre 1978.

Sur la culture juive et l'instinct des affaires juives:

"En ce qui concerne la culture juive, elle n’est simplement que les restes laissés à la maison juive après que tout ce qui est vendable a été commercialisé aux ‘Goyim’.Source: LaRouche, « Le cas de Ludwig Feuerbach, The Campaigner, décembre 1973, p. 37.

"La castration morale brutalement sadique du garçon juif par le " mère juive " dominatrice est la fondement de l'un des modèles les plus horribles d'impuissance sexuelle masculine, qui s'exprime obsessionnellement chez « l’homme d'affaires Juif ».Source: Ibid. 

Sur les Juifs et le meurtre de Jésus-Christ:

"Le problème chez les Juifs est ancien. Le B'nai B'rith aujourd'hui ressuscite la tradition des Juifs qui ont exigé la crucifixion de Jésus-Christ, les Juifs, qui a plaidé avec Néron pour lancer l’ 'holocauste' contre les chrétiens.Source: LaRouche, "New Pamphlet to Document Cult Origins of Zionism" ,  Source: New Solidarity, 8 décembre 1978.

Sur le sionisme:

«Le sionisme est une doctrine hideuse, un culte hideux dans le plus stricte, l'utilisation la plus rigoureuse limitée de cette caractérisation. Il devrait être opposé au seul motif que l'esprit qu'aucun être humain ne devrait être détruit dans la façon dont le sionisme se dégrade son sectateur individuelle.Source:  Ibid.

adl_ns042985.jpgSur les organisations communautaires juives:

«Le B'nai B'rith est le plus maléfique et le plus dangereux des programmes d’ ‘action sociale’  associés à des organismes de confession religieuse aux États-Unis aujourd'hui.Source: Ibid.

Photo ci-contre: l'organisation juive B'nai B'rith/Anti Defamation League ADL) est carcaturée comme... nazie!  (New Solidarity- 29 Avril 1985)

Sur l'obligation des adeptes juifs de LaRouche à se montrer dignes de survie:

En exigeant que ses partisans juifs de se joindre à lui sans réserve pour dénoncer le sionisme comme une « doctrine maléfique raciste," LaRouche a écrit: "Vous n'avez pas le droit de vous cacher derrière les gémissements, moralement dégradés de la profession de foi: « Je ne suis qu'une petite personne... » Vous êtes personnellement, individuellement responsables des conséquences ultimes de ce que vous faites ou ne faites pas.... Soit vous prenez la responsabilité des conséquences ultimes de votre conduite ou alors vous n'avez aucun droit moral de vous plaindre de tout le mal des développements du monde vous accorde.

Si vous dites: ‘En tant que Juif, je dois être concerné principalement avec ce qui est bon pour les Juifs,’  vous êtes déjà en voie de devenir un nazi. Vous avez été mieux avisé pour vous demander, 'A quoi est bon un Juif? Que peut faire un Juif pour contribuer à l'humanité en général, qui force l'humanité à donner de la valeur au Juif? " Source:  Ibid.

[Il convient de noter que LaRouche ne fait aucune demande similaire à tout autre groupe ethnique, ni dénie-t-il le droit à une conscience nationale à un autre groupe. En effet LaRouche, l'adversaire du nationalisme sioniste, est un ardent promoteur du nationalisme allemand et Argentin.]

Sur l'Holocauste (négationnisme):

7812cover.jpg"Le sophisme abject, mais passionné que le démagogue sioniste offre à tous ceux assez fous pour être impressionnés par ces canulars telle la fraude de l’"holocauste", il est défendu que le point culminant de la persécution des Juifs dans l'Holocauste nazi prouve que le sionisme est si essentiel à la survie «juive» que tout anti-sioniste n'est donc pas seulement un antisémite, mais que toute sorte d'action pénale est excusable contre les anti-sionistes en mémoire du mythe des "six millions de victimes juives" de l’"holocauste" nazi. C'est pire que du sophisme. C'est un mensonge. Il est vrai qu’environ un million et demi de Juifs moururent suite à la politique nazie de "technologie appropriée" d’exploitation de main-d'œuvre à l'emploi des «races inférieures», une petite fraction des dizaines de millions d'autres - en particulier les Slaves-qui étaient tués de la même manière que le réfugié juif Félix Rohatyn propose aujourd'hui. Même sur une échelle relative, ce que les nazis ont fait aux Juifs était clément en comparaison avec l'extermination des Tziganes et de la quasi-boucherie des communistes. [Felix Rohatyn, un rohatyn_nazi.jpgbanquier de New York, a été impliqué à la fois en aidant à assainir les finances du gouvernement municipal de New York qui se trouvaient dans un état de quasi-insolvabilité, le processus a impliqué des réductions temporaires dans certains services de la ville. L'implication est que, si M. Rohatyn a en effet conspiré, comme «réfugié juif," à commettre le génocide contre des dizaines de millions de personnes, alors le meurtre de seulement « un million et demi de Juifs » par les nazis n’était après tout pas si terrible en comparaison. En effet LaRouche affirme dans la citation suivante que «même sur une échelle relative, ce que les nazis ont fait aux victimes juives était doux par rapport à l'extermination virtuelle des gitans et la boucherie contre les communistes."] Source: "New Pamphlet to Document Cult Origins of Zionism", New Solidarity, 8 Décembre 1978. Propos similaires dans "Zionism is not Judaism", The Campaigner,  Décembre 1978. Photo de gauche: campagne larouchste contre Rohatyn, le traitant de "nazi"...

Les points de vue de l'épouse de LaRouche, Helga (qui est censée prendre en charge l'organisation lorsque le vieux LaRouche décède ou devient inapte) sont tout aussi extrêmes que ceux de son mari. Lorsqu’une série télévisée américaine sur l'Holocauste a été diffusée en Allemagne en 1979, Helga fustigea contre cette "escroquerie de l’Holocauste" présumé, qu'elle considéra comme une calomnie contre ses compatriotes allemands:

holocaust1.jpg"Les cercles sionistes et britanniques qui ont produit la propagande du film «Holocauste » et dont les représentants ouest-allemands sont en train de mettre en place un débat totalement artificiel et contrôlé du-dessus en République fédérale sont ceux-là mêmes qui plongent le monde dans un holocauste qui fera les crimes nazis ressembler à un pique-nique .... Il n'y a ici pas la moindre différence qualitative entre la morale des sionistes et celles des pires des nazis." Source:  Helga Zepp-LaRouche,« Déclaration de la Présidente de l'EAP : L’Holocauste des sionistes aujourd'hui,"  New Solidarity, 26 Janvier, 1979.

LaRouche, lui aussi, s'en est pris à la série télévisée « Holocauste » dans un discours le 20 mai 1979: «Ce que les gens qui ont lancé ce film a New York sur ce que les nazis ont fait sont prêts à le faire pour l’espèce humaine rend ce que les nazis ont fait comme une petite erreur!" [La citation est d'une correction (publié dans New Solidarity de mi-Juin 1979) pour le texte du discours comme initialement publié Juin 8 1979.]

Sur la façon de traiter le problème "anti-social" de l'humanité (les Juifs):

Aujourd'hui, de nombreux négationnistes ont peur d’ouvertement appellent à un nouvel Holocauste, mais LaRouche a trouvé des moyens sournois pour se soustraire aux rigueurs de la décence humaine. Lorsque l'auteur juif Arthur Koestler (et la femme de Koestler) s'est suicidé en 1983, New Solidarity a suggéré que Kissinger, l'épouse d’Henry Kissinger, et Paul Volcker, président du conseil de la Réserve fédérale (ennemi-usurier, aux yeux de LaRouche) suivent l'exemple de Koestler. Dans une allusion froide à l'Holocauste, l'article demanda: "Pourquoi devrait la vaste majorité valable de l’espèce humaine se contenter d'essayer de résoudre ses problèmes antisociaux au cas par cas? Pourquoi ne pas s'organiser pour traiter ces personnages  une fois pour toute.Source:  "Koestler Takes His Own Advice: Kissinger to Follow?", New Solidarity, 14 Mars 1983.

Soutien aux criminels de guerre nazis:

Compte tenu de ces points de vue, il ne devrait pas être surprenant que l'organisation de LaRouche a diabolisé le ministère de la Justice des États-Unis unité chargée de traquer et d'expulser les criminels de guerre nazis. En effet, l'organisation de LaRouche, y compris les paravents tels que l'Institut Schiller et de la Fondation pour l'énergie de fusion, s’est embarquée a fond dans les années 1980 pour défendre (en tant qu’Américains patriotes et victimes innocentes d'une vendetta sioniste) des gens comme John ("Ivan le Terrible") Demjanjuk du camp d'extermination de Treblinka; Karl Linnas, le boucher du camp de Tartu; le Waffen SS meurtrier de masse Tscherim Soobzokov et ingénieur nazi des fusées Arthur Rudolph (qui a dirigé l'usine souterraine de travail d’esclaves du camp Dora-Nordhausen ou plus de 5.000 de ses esclaves sont morts ou ont été tués par les SS). [Voir «Old Nazis and New Dreams" dans «Lyndon LaRouche and the New American Fascism», pp 75-81 par Dennis King.]

L’Affaire Dreyfus - Juifs fonctionnant comme espions et traîtres au sein des sociétés non-juives:

"Littéralement des milliers d’agents du lobby sioniste ont pénétré les couloirs du Congrès (américain), les services de l'Etat et de la Défense, la CIA, les entreprises américaines et les organisations syndicales pour recueillir des informations qui sont ensuite transmises dans la chaîne de commandement à Jérusalem, Tel-Aviv, et l'Ordre de Malte... Ces agents recueillent des informations et des renseignements sur la politique de sécurité nationale américaine, la politique d'entreprise, et la politique financière pour la transmettre à l'ennemi. Leur loyauté ne reste pas avec les États-Unis, mais avec l'organisme sioniste-britannique .... La pieuvre sioniste doit être éliminée...Source:  éditorial non signé, "Register the Zionist Lobby As Foreign Agents!", New Solidarity, 5 septembre 1978.

"La condamnation de l'espion israélien Jonathan Pollard ... ne referme pas le livre sur l'histoire sordide des opérations du Mossad contre les États-Unis. Afin d'accomplir sa mission, elle doit conduire à un nouveau tour de nettoyages ... qui délogera la main de la mafia de Sharon hors du gouvernement des États-Unis une fois pour toutes. Source:  éditorial non signé,« Pollard Should Be Only the Beginning», New Solidarity, 16 Mars, 1987.

kiss_treas.gif"Henry Kissinger, depuis les années 1950, a été un agent britannique et un traître aux États-Unis. Kissinger a subverti les États-Unis, a tenté de détruire ses institutions politiques et gouvernementales, et a travaillé à saper la puissance de l'économie américaine.Source: Costas Kalimtgis, "Expel Britain’s Kissinger for Treason"New Solidarity, 14 février 1978.

"La Mafia de Kissinger pollue la Terre Sainte," manchette de New Solidarity, 1978.

Note: Voir aussi l'utilisation par Cheminade du qualificatif de "Judas" contre Sarkozy, un terme rendu tristement célebre depuis l'Affaire Dreyfus en France. 

Les Juifs comme exploiteurs dans la société non-juive:

«Milton Friedman obtient enfin sa livre de chair» Source:  New Solidarity, 3 mai 1985. [Référence est a propos de l'économiste de l'Université réputée de Chicago.]

soros_enemy.jpg"Ainsi, un agent britannique du nom de George Soros [financier américain d’origine hongroise juive-DK], un homme aux antécédents très désagréables, en termes de son histoire personnelle et ses pratiques, en collaboration avec quelques autres « hedge fund » (« fonds de couverture ») , tous centrés sur Londres, mais l'essentiel de leur activité est basée sur le blanchiment d'argent de la drogue... ciblé sur Myanmar et la Thaïlande, et, également, la Malaisie... Donc, toute cette région du monde est sur le point d’exploser, sans raison valable: car nous avons laissé un tas de spéculateurs, de voleurs, comme George Soros, avec la bénédiction de notre Secrétaire d'Etat [LaRouche fait référence à Madeleine Albright, qui, comme Soros, est d'une famille de réfugiés juifs, qui, entre deux pas de danse, fait de terribles choses, d'autres expositions. Quand elle se rend en Israël, elle danse la Hora (danse juive, note). C'est ce qu'il appelle un ‘Spectacle Hora’.] Alors, ils ont eu ce Soros... » Source: LaRouche,« How the top one percent of American citizens think", discours à la conférence de l'Institut Schiller, Alexandria, en Virginie, 17 janvier 1998. Photo: pamphlet larouchiste contre Soros.

Sur les attaques du 11 septembre et les comploteurs sionistes:

"C’ est ... l'IDF [forces de défense israéliennes], qui, dans le cadre de ses buts de guerre, a accompli un espionnage agressif et des opérations secrètes de pénétration des Etats-Unis, y compris le recrutement d'actifs d'origine américaine. C’est jusqu'à présent inconnu, mais est fortement soupçonné, que certains de ces actifs israéliens ont pu contribuer a une opération faisant partie de ces réseaux dévoyés dont la complicité a encouragé aux attaques réussies du 11 septembre.Source:  Jeffrey Steinberg et Edward Spannaus, « EIR Blows Israeli Spies’ Cover in Sept. 11 Case,”», EIR, 28 décembre 2001. [Selon le Middle East Media Research Institute, Rapport spécial n ° 9, le 13 septembre 2002 ("The Events of September 11 and the Arab Media: The New Antisemitic Myth"), Jeffrey Steinberg est apparu sur Al-Jazeera et ses articles »sont régulièrement traduits en arabe par le quotidien saoudien Al-Watan."]

"Ce réseau d'espionnage israélien à l'intérieur des États-Unis n'était pas en mesure d'atteindre leur objectif [la guerre avec l'Irak] jusqu'à ce que le président Bush a été piégé par les événements du 11 septembre 2001 .... Lyndon LaRouche exige savoir: N'est-ce pas le motif qui explique la ‘qui’ et le ‘pourquoi’ des attentats du 11 septembre 2001?Source: "The Pollard Affair Never Ended!" tract publié en 2002 par la campagne "LaRouche en 2004" (du comité de la campagne présidentielle de  Larouche aux primaires du parti démocrate).

"Parmi les analystes de haut rang du renseignement ... la crainte est qu’Ariel Sharon est de plus en plus sur le point de lancer d'attaque secrète terroriste du type 11 septembre visant les États-Unis – dans le but de pousser le président Bush vers la guerre contre l'Irak... Un facteur encourage Sharon pour tenter une attaque terroriste similaire «faite a Bagdad» ou sur le sol américain ou contre des cibles américaines à l'étranger, est la  dissimulation des scandales d'espionnage israéliens dirigée par John Ashcroft qui forment une partie intégrante des événements du 11 septembre, 2001.Source:  Jeffrey Steinberg, "Sharon in 9/11 War Provocation?" EIR, communiqué de presse, 28 août 2002.

Sur l'’influence "straussienne" (sioniste) sur la guerre en Irak:

Il est indéniable qu'un petit groupe de juifs intellectuels néo-conservateurs au Pentagone (particulièrement sous le sous-secrétaire d’Etat Paul Wolfowitz) ait joué un rôle important en encourageant la guerre en Irak. Toutefois, LaRouche (pour qui les Juifs controversés sont son pain quotidien) a joué sur le mécontentement populaire face à la guerre pour concocter une théorie du complot qui gonfle le rôle des néo-conservateurs et présente la politique américaine comme ayant été prise en contrôle par un réseau géant d'agents sionistes (appelé «straussiens» d’après le nom d’un professeur juif de l'Université de Chicago, décédé en 1973, mais a par la suite devenir le professeur Moriarty de l'univers de LaRouche. Note : Le professeur Moriarty est un personnage fictif, connu pour être l’ennemi le plus redouté de Sherlock Holmes). Les ‘straussiens’ sont considérés, dit-on travailler en tant qu'agents du gouvernement israélien et des «British» (l'oligarchie de financiers juifs pour la plupart installés à Londres-voir ci-dessous). Pour le plaisir des amis saoudiens de LaRouche, cette théorie du complot a obtenu une large diffusion dans les médias américains et représente probablement le point culminant de l'influence de LaRouche sur l'opinion publique. Quelque part le long de cette route, les partisans de cette théorie ont oublié qu'aucun des grands décideurs : Bush, Cheney, Rice, Powell, Rumsfeld, Ashcroft et les membres des ‘Joint Chiefs of Staff’ - étaient juifs et ils n'étaient pas ‘straussiens’. Mais dans la vision du monde des anti-sémites, les juifs sont toujours investis de pouvoirs magiques à brouiller les esprits des païens et les transformer en marionnettes ...

"Lyndon LaRouche rapporte qu'il y a maintenant de solides preuves que la tendance continue à induire le président George W. Bush à lancer une guerre contre l'Irak, est une politique du gouvernement israélien de 1996 qui est imposée au président par un nid d'agents israéliens à l'intérieur du gouvernement des États-Unis.... LaRouche exige une enquête immédiate du Congrès pour aider à purger le gouvernement des États-Unis de cet appareil de renseignement étranger... De Perle et Feith, à d'autres ... toute l'équipe ont été parmi les principaux espions suspects israéliens, mettant a la tâche Jonathan Pollard pour voler les secrets les plus précieux de la sécurité nationale des Etats-Unis .... N'est-il pas temps que ces co-conspirateurs rejoignent Jonathan Pollard derrière des barreaux de prison? N'est-il pas temps que le président Bush donne à ces clowns une  «Surprise pour Septembre?»Source: tract intitulé «The Pollard Affair Never Ended!” " Publié le 8 septembre 2002 par le comité de la campagne présidentielle de Larouche aux primaires du parti démocrate.

"Maintenant, Bush n'est pas la source du problème, il ne sait même pas qui il est. Ni ne sont Cheney et Rumsfeld ... ils sont tout simplement sous l'influence des gens du type Leo Strauss ... les fascistes l'école de Francfort, dont beaucoup ne pouvaient pas devenir fascistes allemands parce qu'ils étaient juifs, comme Strauss, et furent envoyés aux États-Unis. Les gens qu'ils ont produits, aux États-Unis alors, sont ceux qui sont maintenant autour de Cheney, ou de Sharon, tous ne sont que des laquais, des intérêts financiers...Source: Communiqué de presse de l'EIR 21 Mars 2003 , résumant le discours de LaRouche à la conférence de l’Institut Schiller (en présence de Jeremiah Duggan) à Bad Schwalbach, en Allemagne.

«C'est une société secrète qui est si énorme qu'il lui est difficile d'être secrète .... Vous avez maintenant quatre à cinq générations pompant jusqu'à une centaine de doctorants chacune, prenant en charge les universités, les gouvernements. Donc, ils sont partout... " Source: Tony Papert (un haut responsable de LaRouche), cité dans "A Dialogue About Leo Strauss, and the Effect of His Nihilist Philosophy Today", EIR, 20 Juin, 2003.

"Les ‘straussiens’ se reconnaissent toujours les uns les autres par cette terminologie étrange de Strauss. C'est comme une poignée de main maçonniqueSource: Tony Papert, ibid.

"Les partisans de la «cabale de Wolfowitz"... ne sont rien moins qu'un «ennemi interne» des États-Unis, un réseau qui croise le département de la Défense, le Département d'Etat, la Maison Blanche, et le Conseil national de sécurité... La «cabale de Wolfowitz» est déterminée à pousser les Etats-Unis vers la politique de droite israélienne la plus dangereuse, y compris une possible attaque nucléaire israélienne sur un Etat arabe... Source:  Michelle Steinberg, «Wolfowitz Cabal’ Is an Enemy Within U.S., " EIR, 26 octobre 2001.

"Dans l’Allemagne des années 1920 et 1930, il y avait des Juifs qui étaient nazis, mais qui… n'avaient aucune chance pour l'avancement dans le parti à cause de l'antisémitisme d’Hitler, et ainsi ils ont choisi quitter l'Allemagne, pour poursuivre des idées fascistes plus «universelles» et des politiques à l'étranger, plus particulièrement aux États-Unis et en Grande-Bretagne. Pour Leo Strauss et ses disciples, l'ignoble mensonge - la désinformation - était la clé pour atteindre et maintenir le pouvoir politique ... Pour Strauss et les straussiens, il n'y avait pas de principes universels, aucune loi naturelle, aucune vertu, aucune ‘agapé’ [L'amour chrétien - DK ], aucune notion de l'homme à l'image vivante de Dieu. Source:  Jeffrey Steinberg, «The ‘Ignoble Liars’ Behind Bush’s Deadly Iraq War" EIR, 18 août 2003.

"Cette cabale des disciples de Strauss, avec un aussi petit cercle d’alliés néo-conservateur et compagnons de route Likudnik, a fonctionné comme un réseau souterrain, dans et autour du gouvernement, des puis ces 30 dernières années - attendant l’opportunité de lancer leur coup d’état pas si silencieux.Source: Ibid.

"La Kabbale à Annapolis," sous-titre dans, "The Secret Kingdom of Leo Strauss," par Papert  EIR, 18 Avril, 2003, discutant l'influence prétendument maléfique de Strauss a l’Université Saint-Jean à Annapolis, dans le Maryland. [La référence porte sur la Kabbale, un système de mysticisme juif conçu pendant le moyen âge.]

cos1.jpg"Les enfants de Satan’" est le titre de brochures de la campagne présidentielle 2003 de LaRouche attaquant les ‘straussiens’. L'organisation de LaRouche affirme avoir distribué des centaines de milliers d'exemplaires.

Sur l’espèce maléfique de l’oligarchie:

A l’extrême droite américaine, il y a un thème important de conspiration, datant du 19ème siècle, qui mêle l'antisémitisme et l'anglophobie et défend que les mariages mixtes de la famille royale britannique avec les Juifs a contribué à ce que la famille Rothschild exerce un contrôle total sur le centre financier de la City de Londres, qui à son tour est censé contrôler la finance mondiale. La théorie a aussi été reprise par les nazis allemands et peut être vue dans Mein Kampf d'Hitler ainsi que dans les écrits d'autres dirigeants nazis.

LaRouche met en avant cette tradition conspirationniste dans sa propagande et idéologie. Selon sa pseudo-histoire du monde, l '«oligarchie» a déménagé son siège de Venise à Londres au 17ème siècle, utilisé sa richesse à devenir la force dominante dans l'Empire britannique, et s'est engagée dans une variété de tentatives diaboliques pour contrôler le reste du monde et, finalement, tuer la plupart des gens sur cette planète et mettre en place un nouvel âge des ténèbres. LaRouche écrit:

"La monarchie britannique est mieux envisagée comme point de ralliement de familles oligarchiques, à la fois britanniques et du Commonwealth des nations, mais aussi les strates de familles oligarchiques alliées d'Europe. Ces familles oligarchiques, avec leurs serviteurs politiques les plus fiables, se rassemblent autour et derrière l'écran des pouvoirs et des privilèges de la monarchie britannique. Grâce à ces moyens et services adjoints, et à travers les vastes réseaux d'influence qu'ils ont développé de nombreuses nations au cours des derniers siècles, ces forces combinées contrôlent et déploient l'une des forces les plus puissantes existant sur Terre, et la force maléfique la plus efficace qui existe aujourd'hui. Source: LaRouche , "Secrets Known Only to the Inner Elites," The Campaigner, Mai-Juin 1978, p.10.

LaRouche a identifié dans les années 1970 l'oligarchie "British" (qui a naturellement une branche à Wall Street) comme le principal ennemi de l'humanité et n'a jamais dévié de cette conviction. Lui et ses partisans ont tenté de ridiculiser l'idée que «britanniques» est un mot de code pour «  juifs », mais la preuve est dans les publications propres de LaRouche. En 1978, le journal New Solidarity de LaRouche, à des diatribes contre l’oligarchie "British" fait de fréquentes références aux agents "sionistes-britanniques" et même de laisser échapper le terme crypto-nazi d’ «organisme sioniste-britannique», mais même sans une telle phraséologie la signification du terme est claire. Par exemple, LaRouche écrit:

"Le noyau d'influence politique des forces ennemies centrées dans la monarchie britannique est un groupe de familles de banquiers privés ... Ce sont notamment les intérêts de la famille des Frères Lazard, la Barings, N.M. Rothschild, Hill Samuel, et d'autres petites maisons de banques privées.Source:  LaRouche, «Anti-Dirigism Is British Tory Propaganda," New Solidarity, 3 février 1978.

Dans le même article, LaRouche définit avec soin la "Grande-Bretagne» comme signifiant «l'intérêt de ces mêmes familles." Toutes les familles nommées sont juives, à l'exception des Barings (et par tradition antisémite, les Barings sont considérés comme étant d'origine juive) . LaRouche continue dans le même article à énumérer une longue liste d'institutions clés en Grande-Bretagne dites être contrôlées par "ces mêmes familles." Dans la théorie du complot de LaRouche, l'Église anglicane, les francs-maçons, le socialisme fabien, et la psychothérapie freudienne sont tous oligarchiques - outils juifs permettant contrôler la majorité chrétienne.

Pour enfoncer le clou à ses disciples, LaRouche a illustré un de ses articles sur la conspiration "British" avec une grande étoile de David. Au sommet se trouve la reine Elizabeth, flanquée d’Henry Kissinger et l'économiste Milton Friedman (ceux-là mêmes qui étaient utilisés le plus fréquemment à l'époque comme mauvais juifs symboliques dans les publications LaRouchiennes). [Voir «Mickey Mouse & Pluto Move to Washington," New Solidarity, 17 octobre 1978.]

Bien que LaRouche mentionne parfois des aristocrates britanniques non-juifs séparés des Juifs, il ne fait aucun doute qu'il croit que les Juifs être des partenaires dominants dans l'oligarchie. Dans "The Zoo Called ‘The House of Lords" (New Solidarity, 29 décembre 1978), LaRouche a élucubré sur l'aristocratie britannique et la famille Windsor. Il les a décrits comme des faibles d'esprit, produits de la consanguinité et d’un mode "bestial" d'éducation. Le résultat net est un groupe pathétique incapable de gouverner quiconque ou de prendre toute initiative dans une conspiration mondiale à moins qu'on fait l’hypothèse d'une main cachée les contrôlant et les dirigeant. Le bijou dans cet article vient quand LaRouche fait référence à la façon dont les Britanniques "ont contrôlé les sports de masse ainsi que d'Hollywood, les magazines et la plupart des télévisions aux États-Unis." C'est une accusation stéréotypée contre les Juifs américains, non aristocrates anglais, et est fréquemment utilisée aux États-Unis par les nationalistes noirs et les néo-nazis.

Les exemples ci-dessus proviennent des années 1970, quand LaRouche était moins réservé dans sa terminologie. Néanmoins, l'équation les « Britanniques » égalent les «  juifs » a continué à jouer un rôle de premier plan dans la propagande LaRouchienne tout au long du dernier quart de siècle. La brochure de 1994, «Why the British Kill American Presidents," traite de l'implication présumée des Juifs et entités associées aux Juifs dans une longue série de tentatives d'assassinats contre les présidents américains de Lincoln à Clinton. Par exemple, le assassin du président James Garfield en 1881 est attribué à «Disraeli du Parti vénitien» en ligue avec le «syndicat Rothschild-Morgan ». Les brochures comprennent un tableau avec la «  Conrad Black Hollinger Corporation » au sommet, avec flèches vers le bas pour suggérer un contrôle central des Rothschild, de la famille Bronfman, d’Henry Kissinger et d’autres aristocrates britanniques.

Un article de 1997 publié dans l'EIR parle d’un complot «britannique» visant à faire exploser les lieux saints islamiques sur le Mont du Temple à Jérusalem. Comme dans le complot présumé pour tuer Clinton, les nombres directeurs sont "de la constellation d'intérêts centrés dans la Corporation anglo-canadienne Hollinger" L'article montre également du doigt l’ "opérateur casino British Cyril Stein» et l’ «opérateur casino Californien Irving Moskowitz, qui est le patron principal a la fois du [Premier ministre israélien] Netanyahu et des sectes terroristes. "- Joseph Brewda," London is haven for global terrorism ", EIR, le 21 novembre 1997. D’autres articles de l’EIR des dernières années comprennent des titres tels que "La mainmise britannique directe sur les médias aux États-Unis» (une référence évidente pour les Juifs), "La guerre contre les Britanniques, ou comment sauver l'économie» et la brochure, «Vaincre la guerre de terreur de l'Angleterre contre les Etats-Unis! "

Une variation "anglo-néerlandaise » (une allusion apparemment au fait que les Juifs sépharades ont fuit l'Inquisition espagnole aux Pays-Bas avant d'entrer en Angleterre au 17ème siècle) a été exprimée par LaRouche dans un discours en 1998 à une conférence de l’Institut Schiller / ICLC (imprimé sous "How the top one percent of American citizens think," EIR, 17 Janvier, 1998). Dans ce discours, LaRouche a utilisé des analogies biologiques et des accusations de cosmopolitisme similaires à celles employées par les nazis d’Hitler:

"Les gouvernements d’Europe qui sont devenus des pseudo-nations, sont ceux qui ont eu une oligarchie financière de type anglo-néerlandaise, accroupies au-dessus d'eux, suçant leur sang, avec cette usure financière de formes diverses, alors que, au-dessous de vous il y des gens en Europe qui eurent du mal pour développer une forme État-nation.  Ainsi... Vous avez eu une symbiose entre l'hôte et son parasite. Le parasite, l'oligarchie financière; l'hôte de l'économie nationale, les gens qui produisent des choses, les véritables inventeurs... "

Enfin, il faut remarquer que les sites Web de LaRouche sont saturés avec des articles attaquant l’oligarchie supposément britannique juive, souvent en utilisant des allusions facilement reconnaissables comme le « marchand de Venise » de Shakespeare. Sur le site de LaRouche American Almanac, nous sommes accueillis par des rubriques des années 1990 comme «Venise-Le système oligarchique», «Venise: La méthodologie du Mal", "Venise se Déplace au Nord-la Métamorphose de l'Angleterre», «Comment les Vénitiens ont Pris contrôle de l'Angleterre et ont Créé la franc-maçonnerie»,« Comment le système vénitien a été transplanté en Angleterre, » et « Comment le virus de Venise a infecté et contrôlé l'Angleterre. " (Ceci devrait rendre claire la référence dans « Why the British Kill American Presidents » au grand premier ministre juif de Grande-Bretagne Benjamin Disraeli (1804-1881) en tant que leader du «Parti de Venise.")

Sur Dunkerque et la bataille de la Grande-Bretagne:

"Au cours de 1939-41, il y avait un enthousiasme nationaliste allemand réel et intense en Allemagne pour avoir vaincu la Grande-Bretagne...Source:  LaRouche, «Hitler: Runaway British Agent," New Solidarity, 10 janvier 1978.

"L'Angleterre était alors, comme aujourd'hui, l'ennemi de l'Europe continentale, y compris de la nation allemande." Ibid.

Sur les différences entre les oligarques et les êtres humains:

 

Gore.gifnazi_propaganda (1).jpgDans « Dialectical Economics » (1975) LaRouche dépeint le système capitaliste comme un champ de bataille entre les industriels et les usuriers, et a suggéré que les deux classes se "distinguent principalement par des méthodes adaptées à la différenciation en espèces biologiques." En 1978, LaRouche a affirmé que l'oligarchie financière était en fait une espèce génétiquement distincte incapable d'assimiler les vérités spirituelles supérieures. "Ce sont des animaux intelligents, qui sont de nature perverse les maîtres de leur propre espèce, et reconnus  comme distinctions sauvages de l’espèce humaine détestée.Source: LaRouche: «The Secrets Known Only to the Inner Elites," The Campaigner, mai- juin 1978.

De plus, ils sont les ennemis déclarés de l’ " espèce humaine entière» et «déclarent sans vergogne la guerre à l'espèce humaine." Source: LaRouche, "How to Analyze and Uproot International Terrorism", New Solidarity, 17 février 1978.

soros_lice.jpg

Note: photo de gauche; Al Gore présenté comme une "amibe". Source: "Le réchauffement global d’Al Gore : instrument d’un nouvel impérialisme environnemental", 20 mars 2007 (site larouchiste francais de solidariteetprogres.org). Photos de droite: propagande nazie. Soros comme un "pou" (lice) dans une animation  de propagande larouchiste : "LPACTV: Alice in Wonderland Teaser Trailer"

Sur la biologie des "straussiens":

"Est-ce que le comportement du professeur Leo Strauss, dont j'ai parlé ci-dessus, en fait l'homme, ou un produit d'une sorte d’ «évolution culturelle inversée »,  de devenir quelque chose de moins qu'un être humain? Qui, alors, est vraiment humain? Ne faut-il pas reconnaître que le professeur Strauss, Allan Bloom, et leurs disciples alliés de poulets-faucons Rumsfeld-Cheney étaient, et sont collectivement des malades mentaux: des êtres humains qui ... sont retournées à des formes de comportement humain qui sont essentiellement non- naturels, formant, en effet, un type d’espèce pseudo-humaine? Ils sont devenus équivalents à une espèce dont l'existence même est moralement, et fonctionnellement pire que celles dse formes inférieures naturellement déterminées de la vie". Source: LaRouche, «Insanity as Geometry: Rumsfeld as ‘Strangelove II" 26 septembre 2003, publié par le comité de la campagne de LaRouche en 2004.

Cette diatribe raciste à la Hitler contre les juifs de l'administration Bush a été datée seulement un jour avant la mort mystérieuse de l’étudiant juif Jeremiah Duggan.

Sur LaRouche comme sauveur de l'humanité des espèces étrangères:

LaRouche dépeint la lutte biologique comme un combat sans relâche personnel entre lui et les oligarques. Leurs «cercles internes," dit-il, le reconnaissent comme "l'ancien adversaire redouté de leur propre espèce maléfique» et comme leur ‘destructeur potentiel’. Quand ils voient l'influence de son travail, ils sont tendus, grognant des expressions telles que 'danger potentiel », « pire qu’Hitler ‘,  ‘tuez-le avant qu'il ne réussisse à prendre pied dans l'élaboration réelle des événements. Source:  LaRouche, «The Elite That Can’t Think Straight", EIR, 17 octobre 1978. 

Sur la tâche inachevée de la Deuxième Guerre mondiale:

"Laissez-nous rapidement accélérer la tâche nécessaire et urgente de libérer l'humanité de l'emprise de cette forme spécifique de vie inférieure avant que nous soyons détruits par eux ou réduits en esclavage par eux. Laissez-nous joyeusement garantir que les représentants du système britannique soient détruits afin que l'humanité puisse vivre et prospérer dans des conditions politiques appropriées au développement de véritables êtres humains. Ceux d'entre nous, qui devraient savoir mieux, avons été tolérants de ces créatures pour beaucoup trop longtemps qui n’a été bon pour le reste d'entre nous. Laissez-nous, avec brutalité, faire en sorte que le travail soit fait correctement maintenant. " Source: Christopher R. White, The Noble Family, Campaigner Special Report n ° 11, 1978.  


Sources :

  • New Solidarity était le journal hebdomadaire larouchiste en langue anglaise (Nouvelle Solidarité en France)
  • EIR : Executive Intelligence Review  , revue mensuelle larouchiste en langue anglaise
  • EAP, le POE (parti ouvrier européen) en Allemagne

Voir aussi d'autres propos scandaleux de Larouche ici.

Écrit par Le Petit Prince dans Anti-sémitisme, Lyndon Larouche | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.