11/08/2010

Cheminade en Justice : diffamation contre Mylėne Farmer (février 1989)

Une photo du clip Sans logique sera l'objet d'une polémique politique suite à son utilisation par un parti politique, le Parti Ouvrier Européen de Jacques Cheminade lors de la campagne pour les élections européennes, photo alors associée au message suivant: "ils promeuvent la laideur et la drogue". Mylène assigne en référé ce parti politique et obtient le retait de toutes les affiches.

Source: http://www.mylene.net/mylene/dossier_myleneEtLaJustice.php


mylenefarmer_rfl.jpg

Mylene face à la Justice..

Mylène Farmer, star intouchable, se protège et se défend contre toute utilisation abusive et non autorisée de son oeuvre. Cela n'a pas empêché quelques malveillants à utiliser son nom à mauvais escient. Stéphane et Anthony ont enquêté sur le sujet, découvrez ce dossier sur les procès de Mylène Farmer.

 



Février 1989 : Affaire Jacques Cheminade


myleneEn pleine élection européenne, le président du "Rassemblement pour une France Libre - Parti Ouvrier Européen", Jacques Cheminade (ci-contre) utilise une photographie du clip "Sans Logique" (ci-dessus) pour sa campagne publicitaire. Celle-ci largement diffusée sur les murs de Paris est affublée du texte "Ils promeuvent la laideur et la drogue. Non à la sous-culture des médias". La chanteuse avait alors trouvé le rapprochement injurieux entre la drogue et sa personne. Elle saisi donc le tribunal de grande instance de Paris en référé. Le jugement est rendu à la mi-juin 1989 et donne logiquement raison à Mylène. Voici la dépêche de presse nous informant du procès :"Suite à l'utilisation de son image pour la réalisation d'une campagne électorale en faveur du Parti ouvrier européen, l'avocat de la chanteuse Mylène Farmer a assigné en référé Jacques Cheminade, secrétaire général dudit parti, en tirant argument du fait que son image avait été utilisée à son insu et que les propos accompagnant l'affiche avaient un caractère impropre et injurieux, laissant supposer que la chanteuse se montrait favorable à l'utilisation de ces substances. Le Tribunal de Grande instance de Paris ayant donné raison à la chanteuse, toutes les affiches et autres supports sur lesquels la photo de l'artiste figurait se sont vus interdits de diffusion."


Article de journal

Dans son numéro 2511 daté du 17 juin 1989, le journal Libération fait paraître l'affiche en question, et rend compte du jugement du tribunal : "Mylène Farmer gagne au tribunal. Elle n'a pas apprécié. Il faut dire que le Rassemblement Pour Une France Libre n'avait pas fait dans le slogan en dentelles !...  Preuve que même quand on est une rousse libertine, on n'aime pas voir sa gueule utilisée à son corps défendant.".

Le parti RASSEMBLEMENT POUR UNE FRANCE LIBRE n'eu que 32 295 voix sur 18 690 692 votants aux élections européennes du 18 juin 1989. Ce parti n'eu donc aucun siège au Parlement Européen.

Source: http://www.mylene.net/mylene/dossier_myleneEtLaJustice.php

Extrait d'une dépêche AFP datant de 1989 :

"Suite à l'utilisation de son image - photo extraite du clip "Sans logique" - pour la réalisation d'une campagne électorale en faveur du parti Ouvrier Européen, l'avocat de la chanteuse Mylène Farmer a assigné par référé Jacques Cheminade, secrétaire général dudit parti, en tirant du fait que son image avait été utilisée à son insu et que les propos accompagnant l'affiche "Ils promeuvent la laideur et la drogue - Non à la sous culture des médias" avaient un caractère impropre et injurieux, laissant supposer que la chanteuse se montrait favorable à l'utilisation de ces substances. Le Tribunal de Grande Instance de Paris ayant donné raison à la chanteuse, toutes les affiches et autres supports sur lesquels la photo de l'artiste figurait se sont vus interdits de diffusion."

Information sur la DIFFAMATION en France. 

Écrit par Le Petit Prince dans Jacques Cheminade | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.