10/08/2010

Témoignage de "Nicolas": humiliations et destruction de l'amour propre

Solidarité & Progrès : Le mouvement de LaRouche en France

Après plusieurs mois de présence à l'intérieur de Solidarité et Progrès, mouvement présidé par Jacques Cheminade, j'ai quitté ce mouvement. Je tiens aujourd'hui à prévenir des risques liés à leurs activités en France et dans le monde.

Voici mon témoignage.

(Mis en ligne le 11 octobre 2004)


On les rencontre à la sortie d'un métro, près d'une université, en allant au travail ou en flânant dans le centre ville. Ils se présentent comme un mouvement politique : Solidarité et progrès. On s'arrête souvent par intérêt pour les questions relatives à notre monde ou simplement par curiosité. A ce moment c'est parti pour 20 minutes d'explications. Résumé : les Etats-Unis sont aux mains d'une poignée d' "individus sataniques" voulant créer un empire mondial ; ils ont inventé le rock, banalisé la drogue et le sexe, les médias sont à leurs bottes, tout comme les hommes politiques, les universitaires ; même les mouvements alternatifs sont sous leur contrôle. Bref, on nous a menti de l'école aux chiffres du commerce mondial, en passant par tous les journaux pour nous imposer un monde féodal où tout est planifié pour nous empêcher de penser par nous même.

Tout cela paraît vraisemblable. On se souvient de 1984. Mais que faire ? Là ils nous livrent LA solution, la seule : un nouveau système économique (un "nouveau Bretton-Woods") accompagné par des routes de l'Europe à la Chine ("le Pont Terrestre Eurasiatique"), mais ce n'est pas si simple face à la "synarchie" (un groupe obscur international qui aurait comme objectif d'empêcher la création de républiques dans le monde) omniprésente. Le seul moyen, c'est de "se battre POUR LaRouche", un opposant américain de 80 ans qui a sacrifié toute sa vie pour la recherche de la Vérité, véritable Socrate des temps modernes. Pour prouver à quel point LaRouche est important, on nous dit qu'il a été fait prisonnier 5 ans aux Etats-Unis sur ordre de Henry Kissinger et de Georges Bush.

Après ce discours "tout-fait", pas de répit, "est-ce que vous voulez changer le monde ?". On réfléchit un peu. Effectivement, tout ne va pas si bien que ça : guerres, crises économique, sous-développement… si on peut se rendre utile ?! Après nous avoir fait découvrir la "Vérité" sur le monde, nous avoir montrés à quel point eux sont exceptionnels, comme Martin Luther King, Gandhi ou De Gaulle, ils vont nous apprendre que nous pouvons, nous aussi, rentrer dans "la résistance", que le monde a besoin de nouveaux Grands Hommes.
Tout cela a l'air confus pour nous, mais pour ces "militants", aucun doute : LaRouche peut sauver le monde grâce à nous. Maintenant ils vont juger de notre moralité et de notre sérieux. Si on accepte que le monde aille mal, il faut faire quelque chose pour eux, les seuls qui veulent vraiment changer les choses. Ce quelque chose passe par notre porte-monnaie, "l'argent est le nerf de la guerre ! ". Ils nous demandent alors de 100 à 250 €. Mais ils ont des formules pour chaque personne, l'essentiel étant de s'abonner à leur journal Nouvelle Solidarité, pour avoir accès à leurs informations sur le "monde réel", et bien sur de leur donner notre numéro de téléphone. Leur principale activité est en effet de nous téléphoner pour nous demander de l'argent. Les discussions entre membres tournent souvent autour de ce sujet : comment faire que les gens s'abonnent tout de suite, comment les toucher pour qu'ils donnent plus.

La principale activité des membres de l'organisation de LaRouche est le recrutement, spécialement pour les jeunes. Les membres plus âgés sont eux, chargés du financement.

La journée est organisée très strictement : réunions obligatoires à 8h30 et 18h30, "tables d'organisage" dans la rue toute la journée, puis appels téléphoniques aux personnes rencontrées la journée.

La finalité de toutes les rencontres des membres avec les jeunes est leur recrutement à plein temps.

A partir de là : soit vous êtes moral et vous joignez le groupe à plein temps soit vous n'êtes pas si moral mais vous pouvez vous racheter en donnant beaucoup d'argent….

***

Souvent, le mouvement de jeunes "organise" près des universités : Nanterre, la Sorbonne ou l'Université de Saint-Denis en Région parisienne, le Campus de Villejean à Rennes ; ceux de Grenoble et Lyon sont aussi touchés.

Pour vous intéresser à l'organisation de LaRouche, le membre vous explique combien son mouvement est grand, "présent dans 30 pays au monde" et combien LaRouche est quelqu'un de bien. Les membres, et Lyndon LaRouche lui-même, disent souvent que cet homme est un génie. Le but est que vous réalisiez que tout ce qui se passe dans le monde a une relation de près ou de loin avec Lyndon LaRouche. Le membre en est lui-même convaincu. Les membres de ce groupe sont étonnants à première vue, ils ont l'air de connaître beaucoup de choses (même s'ils sont incapables de toutes les expliquer), ils sont idéalistes, veulent bâtir une Nouvelle Renaissance. Ils ont réponse à tout.

Leur méthode de recrutement commence par vous "dégoûter" de la société dans laquelle nous vivons. Ils ont besoin de détruire vos anciennes bases de pensées afin de pouvoir les remplacer par les leurs. Ils dépeignent alors un portrait "apocalyptique" du monde. Pour eux nous entrons dans un Nouvel Age des Ténèbres ("a New Dark Age") dû essentiellement à la décadence culturelle des "Baby- Boomers"(les parents des jeunes étudiants sont ici visés).

Par ce biais, le membre vous rend coupable et responsable, vous forçant à agir pour ne pas vous mépriser vous-même. Vous devez tout remettre en question : votre éducation, ce que les médias vous racontent…"vous devez changer pour que le monde change !". Ainsi, peu à peu, ils deviennent votre unique cadre de pensée, l'unique chose dans laquelle votre espoir s'engouffre.

Vous êtes donc amenés à modifier vos goûts musicaux. Le rock "satanique" doit disparaître de votre discographie au profit de Jean-Sébastien Bach. Vos repères politiques et religieux changent ; tout comme votre style vestimentaire et votre aspect physique (barbe, cheveux) s'ils ne correspondent pas à ceux du groupe. Vous acceptez cela car l'avenir du monde en dépend. " Il faut à tout prix éviter la troisième guerre mondiale ! " vous assénent-ils.

Les membres pensent que LaRouche et donc eux, par ricochet, sont au centre du monde. Ils sont aussi paranoïaques. Le fait que la presse en général dénonce ce mouvement est vu comme une preuve de la corruption des médias et des politiques par " l'oligarchie financière ".

LaRouche utilise cette situation comme preuve de son importance.

L'oligarchie financière est un terme courant du vocabulaire de LaRouche. Pour lui, l'Histoire se résume en un combat entre, d'une part des forces financières qui veulent asservir l'Homme, et d'autre part un courant qu'il nomme "républicains " dont il serait aujourd'hui le seul représentant. Il se voit lui-même comme le Socrate des temps modernes, sauveur de l'Humanité. Ainsi, veut-il faire de la jeunesse des gens capables soit disant de réfléchir par eux-mêmes. Mais par leurs méthodes ils ne font que créer des personnes habiles et aptes à répéter une doctrine sans forcément la comprendre. Un exemple typique est le concept larouchiste de "simultanéité de l'éternité ", chose très vague dont même Cheminade avoue ne pas tous saisir. Mais la conséquence sur les membres est une soumission intellectuelle plus grande envers Lyndon LaRouche, leur " Génie Universel ".

Le recrutement s'appuie sur des méthodes de psychologie ; pour preuve, l'étude actuel des jeunes larouchistes américains de son texte de 1973 " Beyong Psychoanalysis " (" Au-delà de la psychanalyse ", traduit en français mais non disponible.) Dans ce texte, LaRouche défini l'organisage comme le fait de détruire la " persona bourgeoise " de l'individu. Ainsi débarrassé de son passé, l'individu se soumet au mouvement, parent de sa nouvelle identité.
C'est ainsi que LaRouche a des membres qui n'ont confiance en rien, excepté le pouvoir de LaRouche à changer le monde.

En France, Jacques Cheminade a mis en place un processus de corruption des membres. En tant que subrogé de LaRouche, Cheminade détient l'entière autorité sur l'organisation française. Il contrôle les agissements des membres, soit directement ou indirectement en plaçant ses sbires. Son but étant de tout savoir sur les membres pour pouvoir jouer sur leurs faiblesses. C'est une technique employée par nombre de sectes. Souvent, Cheminade convoque les membres un à un dans son bureau pour les faire parler et surtout pour s'assurer de leur soumission. Il lui arrive de faire participer une tierce personne pour pouvoir établir un rapport de force lui étant plus favorable. Durant ces rencontres il est la plupart du temps question des problèmes psychologiques, quelquefois sexuels du membre. Cheminade attend une confession. Il est déjà arrivé, que Jacques Cheminade convoquent un membre pour lui demander s'il était homosexuel. Ce qui est pour eux une déviance immorale, même une maladie psychique.

Tout ce processus entraîne une défiance des membres, les uns envers les autres. On ne sait plus sur qui compter, sachant que tout ce que l'on pourra dire se saura et sera, d'une manière ou d'une autre, utilisé pour vous déstabiliser.

C'est une habitude dans le mouvement de LaRouche de contrôler la vie privée des membres. Dans les années 80, la direction a obligé des membres à avorter. Plus tard, quand certains ont décidé d'avoir des enfants, ils ont subi de multiples pressions, et aujourd'hui encore, plusieurs années après, les dirigeants leur reprochent encore ce choix, les empêchant ainsi de participer au processus de décision. Pour être un bon membre, il ne faut pas avoir d'enfant, le mouvement doit être la seule et unique préoccupation de l'individu. Il doit être à chaque instant disponible pour les dirigeants.

Le cas le plus flagrant de cette corvéabilité touche ceux qui s'occupent de la " sécurité " de Cheminade. Se sentant important, il dispose toujours d'une personne. Cette tache est assurée par trois personnes en alternance. Elle va le chercher le matin à son appartement, le suit durant toute la journée, le conduit à ses rendez-vous, et l'attend souvent jusqu'à 21h ou 22h pour le ramener. Ces personnes sont aussi chargées d'aller lui chercher ses journaux, ses repas, de faire ses courses… de vrais esclaves pour qui Cheminade a le plus grand mépris.

Cheminade méprise tout le monde, excepté Lyndon LaRouche. Il lui arrive souvent d'humilier en public les membres, y compris sa femme. Il se moque souvent des membres étrangers, surtout américains. Il lui arrive aussi de faire des remarques désobligeantes envers Helga Zepp-LaRouche, sa supérieure directe. Ceci peut paraître normal, même sain à différents égards, mais cette attitude est pourchassée chez les membres qui doivent montrer allégeance envers leurs supérieurs hiérarchiques et encore plus envers le couple LaRouche, véritables " sauveurs ".

Il est demandé aux membres de se remettre en question chaque fois qu'ils sont en désaccord avec Lyndon LaRouche. "En tant qu'être humain, on peut se tromper…pas Lyndon LaRouche".

***

Dès les premières rencontres, ils préviennent : " Tu perdras tous tes amis ! ". Car on apprend assez vite la rhétorique pour ne jamais avoir tord, et être convaincu que la chose la plus noble dans ce monde est de faire partie du mouvement de LaRouche. Ainsi, les discussions avec les personnes qui ne sont pas d'accord avec nous s'emportent assez facilement.

De toute façon, nous n'avons plus beaucoup de temps à consacrer à nos anciens amis. Les soirées sont proscrites : trop d'alcool, de drogues ! Il est préférable pour nous de consacrer le peu de temps disponible à la lecture…choisie par le mouvement. Il est dangereux de s'égarer hors des sentiers déjà dégagés par les dirigeants. Il y a toute une liste de lectures fondamentales : les dialogues de Platon, Rabelais, Leibniz, Schiller, Martin Luther-King, De Gaulle pour les plus importantes. Lectures que nous avons rarement le temps de faire ! ! !

Car le plus important est de comprendre la pensée de LaRouche. Il aurait fait la fameuse découverte LaRouche-Riemann qui permet de savoir si l'économie de nos pays sont sur la bonne voie ou non. C'est cette découverte qui lui fit dire que nous sommes dans une période d'effondrement économique. Soit, le problème étant qu'aucun membre ne sait réellement ce qui l'en est de cette découverte qui aurait permis à LaRouche de pouvoir faire des prévisions économiques dont 9 se seraient réalisées. Donc on s'attarde sur les textes de LaRouche lui-même pour essayer de comprendre, et là, toujours rien, on n'est pas plus avancé. Deux thèmes sont omniprésents dans les textes de LaRouche. Il parle souvent d'histoire, la modifiant même pour ses besoins. Le second thème aborde la psychologie humaine, il est souvent présenté comme 'la différence entre l'homme et l'animal'.

Si on lit trop de chose extérieure au mouvement, on devient l'objet de réflexions, bien sûr, sur le ton de l'ironie. Si on sort trop, quelqu'un vient pour discuter avec vous. Il n'est pas bon non plus de voir trop ses parents. Pour les véritables larouchistes, il ne faut pas même fêter Noël, la guerre c'est peut-être pour demain ! ! ! 
Cheminade pense que pour une "bonne hygiène mentale" il ne faut pas que le membre ait trop de contacts avec ses parents ; un à deux appels téléphoniques par mois étant amplement suffisants. Le but est d'être seul avec le mouvement, que les gens du mouvement soient les seules fréquentations du membre, mais pas de véritables amis (Cheminade pense qu'il n'y a pas d'amis en politique !). Les seuls sujets de préoccupations doivent être liés uniquement au mouvement lui-même, qui se situe, seul, dans le monde réel. Ainsi quand le membre retourne dans sa famille il s'ennuie, ce monde lui devient étranger. Personne ne le comprend vraiment à l'extérieur de l'organisation.

Peu à peu, notre monde se sépare du monde réel. Il y a deux mondes différents, mais pour eux le monde réel est celui dont il est question dans tous leurs briefings. Les gens qui les entourent dans leurs quartiers, dans leur pays, ne sont que des marionnettes, des gens qui ne savent pas encore la Vérité que eux détiennent, mais en partie seulement. LaRouche, lui, en sachant beaucoup plus que tous les autres réunis.

***

Lyndon LaRouche lança le mouvement de jeunes à Los Angeles il y a 5ans environ. Trois de ses plus proches collaborateurs, eurent pour mission de recruter des jeunes dans les campus de la ville. Ce fut un changement radical de stratégie ; depuis 20 ans en effet, leur préoccupation première, était l'argent ; le recrutement se faisait de manière sporadique. Une jeune française, Elodie, fut recrutée là-bas durant ces études d'architecture. Les dirigeants du mouvement de jeunes à Los Angeles, Harley Schlanger ainsi que Phil et Leni Rubinstein, représentent pour ces jeunes des sortent de parents, de confidents ; ils règlent tous leurs problèmes. Les jeunes de Los Angeles sont pris en charge de A à Z par ces 3 personnes avec qui ils sont en communication permanentes. Même lorsque les jeunes voyagent à l'étranger, les dirigeants américains leur demandent de rester en contact étroit.

Du petit déjeuner au coucher les membres sont ensemble. Il y a trois ou quatre réunions par jour pour que les jeunes restent sous pression. Les jeunes membres sont complètement infantilisés par l'organisation, incapables de prendre des décisions sans consulter leurs supérieurs.

De retour en France, la mission d'Elodie (âgée de 18 ans) était de reproduire ce qui avait été fait à Los Angeles. Elle resta environ 1 an à Paris. C'est la seule membre française, excepté Cheminade, à avoir un contact direct et permanent avec Helga Zepp-LaRouche, femme de Lyndon LaRouche et dirigeante européenne de l'organisation.

Sentant le danger de cette jeune membre qui venait de se faire nommer responsable du mouvement de jeunes larouchistes en France par Helga Zepp-LaRouche, Cheminade réussi à l'isoler. Il l'envoya à Rennes pour ouvrir un nouveau bureau, interdisant à certains membres de se rendre là-bas.

En privée Cheminade méprisait Elodie, comme il méprise tous ses collaborateurs mais en public, Rennes était le "fil de l'épée" de ce mouvement de jeune en France, Elodie étant devenu la nouvelle Jeanne d'Arc qui devait libérer la France.

Les jeunes membres de Rennes étaient épuisés par le rythme de vie soutenu. Ils travaillaient en continu de 8h30 à 22h minimum tous les jours sans véritable repos. Ils tombaient souvent malade. Ne vendant que quelques journaux par jours, il vivait dans la misère. En février ou mars 2003,une membre parisienne dut leurs envoyer 100€ pour qu'ils puissent faire les courses ! Le loyer du F3 où ils vivaient à 3 puis bientôt à 5, était payé par le RMI d'un membre rennais.

Les membres rennais ont vécu dans une véritable précarité matérielle, mais aussi morale.

Elodie ne dormait que de quatre à cinq heures par nuit. Le plus clair de sa journée était repartie soit à lire le briefing (30 à 50 pages en anglais posté par internet tous les matins par les centres de Leesburg (Virginie-USA) et de Wiesbaden en Allemagne.) ou à être en communication téléphonique avec les Etats-Unis. Elle ne parlait à personne sauf au sujet du briefing ou de ce que voulait LaRouche ; elle n'avait que très peu de rapports "humains" avec les personnes présentes.

Elodie n'a aucune confiance en son jugement, Cheminade la manipula très facilement. Toutes les décisions qu'elle prenait, étaient en réalité celles de Cheminade. Par ce biais, Cheminade prit le contrôle des jeunes. Pour plusieurs membres, il était clair que Cheminade agissait uniquement pour ses intérêts personnels, utilisant la campagne de LaRouche pour les présidentielles américaines de novembre 2004 que comme un moyen de recruter des jeunes qui pourront lui servir plus tard pour sa propre campagne présidentielle.

Mais toute opposition est bannie. Si l'on ose remettre en question une décision des dirigeants, on est jugé comme étant "antiautoritair", grave insulte qui entraîne systématiquement mise à l'écart et pression. L'allégeance inconditionnelle à Cheminade et LaRouche est obligatoire.

***

Le briefing matinal reprend des morceaux d'articles sélectionnés dans la presse internationale. Il permet d'être au courant des déclarations des hommes d'Etats ainsi que de leurs interprétations soit directement par LaRouche, ou par des sources anonymes. Ainsi que tous les chiffres économiques. Cela donne l'impression de comprendre le monde mieux que quiconque. Tous les textes de LaRouche sont diffusés aux membres par ce biais. C'est un moyen de communication directe entre LaRouche et les membres. A la fin du briefing, se trouvent les rapports d'opérations, où les jeunes racontent ce qu'ils font, où ils interviennent…

La motivation des membres est regonflée deux fois par ans par des conférences internationales (2 aux USA et 2 en Europe). Pour les jeunes, il y a en plus, tous les deux mois environ des écoles de cadres qui leurs sont réservées. C'est un moment privilégié où l'on peut discuter avec les membres des autres bureaux. Ces réunions remontent le moral, nous donnent de l'enthousiasme. Le fait que nous sachions que partout dans le monde, il y a des gens comme nous, qui font la même chose, qui se battent pour la même cause que nous est très stimulante. On se sent moins seul. De plus ces réunions sont un moyen efficace de recruter de nouveaux membres. " En fait, le spectacle d'un grand nombre d'individus sincèrement engagés est beaucoup plus convaincant pour le nouvel arrivant que n'importe quelle doctrine ou structure. " ( Steven Hassan in Protégez-vous contre les sectes. )

Le sentiment de comprendre le monde et ses dirigeants, procure de la puissance. On se sent faisant partie d'une élite. Quand ce sentiment est couplé au mépris de la société et des gens, il peut devenir dangereux. Les membres, en effet, n'ont plus de limites, leur jugement est forcement plus juste que celui de n'importe quel individu rencontré dans la rue.

Il m'est déjà arrivé de voir un membre s'acharnant sur une jeune fille, la forçant à s'abonner sachant bien que ça ne l'intéressait absolument pas. Pour se consoler lui-même, il nous dit ensuite qu'il fallait lui donner une chance, que " tout le monde pouvait changer en lisant le journal ". Ce genre de comportement est monnaie courante dans le mouvement.

***

La grande leçon que j'en ai tiré des évènements du 20ème siècle, c'est que la fin ne justifie jamais les moyens ; si l'on veut travailler pour l'Humanité, il faut respecter la dignité de chaque individu.

C'est précisément la cause de ma rupture idéologique avec ce mouvement.

Pour moi cette organisation n'a en fait aucun but politique, ils recrutent des gens grâce à des techniques de manipulation mentale très courantes chez les sectes.

Leur endoctrinement entraîne chez les membres un mépris de la société, et de tous ce qui est extérieur à l'organisation. Ils méprisent même ceux qui les aident financièrement ou en donnant leur temps. Ainsi le membre devient prisonnier du mouvement. Il refuse de se penser à l'extérieur du mouvement car comme on le lui répète sans arrêt : la guerre mondiale peut être déclenchée demain !

Les membres sont poussés à faire du profilage psychologique pour pouvoir mieux manipuler les gens. Ces manipulations, cette pression psychologique, ces humiliations publiques, m'ont poussé à quitter cette organisation.

J'ai été témoin d'un véritable "procès stalinien" organisé par Cheminade. Ce genre de situation, quoi que très étrange est une habitude dans l'organisation de LaRouche. (Voire aussi le témoignage de Don Veitch, Beyond Common Sense, Psycho-politics in Australia.)

Trop libre et n'ayant aucune confiance en Cheminade, les jeunes de Paris sont devenus la cible. Leur leader était à briser ou à éliminer.
Pendant 10 jours, attaques et pressions se sont alternées pour nous soumettre. Cheminade convoqua un tête-à-tête. Durant cette entrevue il avoua : " Tu ne m'as jamais reconnu, moi, Jacques Cheminade ! ". Flattant, riant, puis se mettant dans une rage folle, il voulait briser psychologiquement son problème : la jeune femme dirigeant le mouvement de jeune à Paris.

N'y parvenant pas, les autres jeunes furent convoqués un par un. Le but étant la division. Cela fonctionna à merveille.

Un vendredi après-midi, nous avons assisté à un procès où tout avait été réfléchit par avance. Cheminade commença ainsi : " Je vous ai réunis car il se passe quelque chose de grave à Paris. Vous croyez savoir ce que c'est, mais c'est faux. Je vous demande de m'écouter jusqu'au bout, sans m'interrompre, comme lors d'une composition classique ! "

Il poursuivra plus tard avec un " Je veux un changement, par chocs si c'est nécessaire, un changement dans le comportement. (…) C'est une question de vie ou de mort. " Voilà qui donne un bon aperçu de son monologue d'une heure.

Ensuite, les membres ont défilé un à un pour lâcher leur venin sur la membre en question qui n'a pas eu la possibilité de se défendre. Même les membres qui partageaient nos opinions sur Cheminade ne réagirent pas. Ils avaient déjà subi ce genre de traitement et s'étaient soumis.

Depuis ce jour nous ne sommes plus retournés au bureau excepté un mois plus tard pour rencontrer Helga Zepp-LaRouche. Elle nous reçut, pieds sur le bureau, en nous disant : "Nous sommes peut-être à deux jours d'une guerre mondiale nucléaire. Je ne crois pas ce que vous me dîtes, Cheminade a toute ma confiance." On lui demanda d'interroger d'autres personnes, il nous fut alors répondu que les personnes auxquelles nous faisions allusion étaient des gens frustrés, jaloux, dépressifs, voire pour certains des fous. Quant à notre intention d'aller aux USA, il n'en était pas question. La femme de Lyndon LaRouche ne voulait pas ajouter un "autre fardeau" à la campagne présidentielle de son mari à ce qu'elle nous dit. Ce qu'elle nous demandait, c'était de partir tout de suite pour l'Allemagne, pour arrêter cette supposée guerre mondiale.

Il faut savoir que ce n'est pas la première fois que ce genre de situation se produit, à chaque fois le couple LaRouche renouvelle sa confiance en Cheminade donc les membres acceptent en baissant la tête, ayant eux une confiance infaillible en " Lyn et Helga " !

Plusieurs personnes ont essayé de nous retenir, nous poussant à partir en Allemagne. Beaucoup d'entre eux savent que les dirigeants français sont immoraux mais ne veulent pas faire ne serait-ce que l'hypothèse que c'est la même chose pour le couple LaRouche. Une membre italienne nous disait qu'elle avait confiance dans son propre jugement, mais en cas de désaccord avec celui de LaRouche, c'est ce dernier qui l'emportait. Ainsi les membres de cette organisation sont des victimes ne réalisant pas qui est Lyndon LaRouche.

Ce sentant supérieur à quiconque extérieur au mouvement, le membre de l'organisation de LaRouche subit d'innombrables humiliations. La destruction de l'amour propre étant un moyen de soumission pour toutes les sectes.

Nicolas

-----------

Source: http://www.prevensectes.com/solidarite.htm

Mis en ligne le 11 octobre 2004

 

Commentaires

Merci, Nicolas, pour ce témoignage avisé. Je côtoie une femme depuis quelques années qui est une "recrutrice" pour Larouche. Elle est très sympathique, drôle, amusante, artiste. Mais chaque fois qu'elle me parle de Larouche, j'ai des doutes. J'ai, à mon avantage dans un sens, de ne pas beaucoup m'intéresser à la politique en général. Alors, je lui ai dit : "Soyons amies, mais sans plus. La politique ne m'intéresse pas." Mais, elle revient à la charge lors de plusieurs de nos rencontres. Et ce matin, elle me parle de sectes, de satanismes dans des mouvements, que l'on sacrifie et immole des jeunes à travers le monde, que la 3e guerre mondiale est proche. Cela fait plusieurs fois que j'essaie de trouver de l'information sur ce groupe d'activistes, tout en soupçonnant que cela relève plus de la secte qu'autre chose. Et votre témoignage, me le confirme.
Je vous suis très reconnaissante de cela. Cela nous protège.

Écrit par : Anna Chevalier | 04/09/2013

Les commentaires sont fermés.