10/08/2010

(Berliner Zeitung, 23 Octobre 2008) Affaire Jeremiah Duggan : Mort sur la route

Un étudiant Anglais s'est retrouvé pris dans une secte antisémite et est mort sur une autoroute Allemande. La justice a déclaré l'affaire un suicide. Des politiciens posent des questions.

Article du Berliner Zeitung par Marlies Emmerich et Frank Nordhausen (23 Octobre 2008)


blz_logo.gif

BERLIN/LONDRE. Le combat d'Erica Duggan pour des éclaircissements approche sans doute de la fin. Début novembre, la haute cour Britannique doit statuer de nouveau pour la réouverture de l'enquête sur la mort de son fils Jeremiah.

 

Jéremiah est mort dans des circonstances mystérieuses en mars 2003 sur une autoroute Allemande près de Wiesbaden. Le jeune de 22 ans avait pris part à un séminaire soi disant nommé " formation des cadets" dans la secte antisémite LaRouche. A la suite de ce séjour, il a été heurté par une voiture et il est mort sur l'autoroute juste aux abords de la ville. La police s'engagea tout de suite sur la piste du suicide. Bien que des indices ne venant pas du lieu de l'accident émergèrent, tel que son passeport taché de sang, il n'y eut pas d'autopsie et l'enquête fut close. On ne mena pas d'enquête plus approfondie. De son côté la secte rejeta toute responsabilité.

 

Erica Duggan, enseignante à Londres, fille d'un juif Berlinois rescapé de l'holocauste, a longtemps lutté contre l'arrêt de l'enquête en Allemagne et en Angleterre. Elle a commissionné des rapports d'experts, elle a rédigé des déclarations et elle s'est beaucoup endettée. Elle fut souvent désespérée et a pourtant toujours continué dans les deux pays pour connaitre la vérité sur la mort de son fils. Elle a transformé la mort de son fils en mise en accusation de l'autorité légale des deux pays.

 

Elle a trouvé une écoute auprès des médias Britanniques; ils ont assuré le reportage complet sur la secte antisémite dans laquelle Jéremiah s'était trouvé embrigadé avant sa mort. Sa mère Erica a créé un site internet qui donne toutes les informations importantes sur la secte. Elle a obtenu le soutien de 99 députés du parlement Britannique qui demandèrent tous dans une lettre que les circonstances de la mort de Jérémiah soient de nouveau examinées.

 

Maintenant Erica Duggan a réussi pour la première fois à ce que des politiciens Allemand s'intéressent à la secte. Le premier Forum public mondial a eu lieu à Berlin, auquel les ex-membres et les experts en ont discuté avec les politiciens, HANS-CHRISTIAN STROEBELE du parti des Verts et GERT WEISSKIRCHEN du SPD, tous deux membres du parlement Allemand. SIMON HUGHES, président de l'opposition libér ale démocrate Anglaise avait fait le déplacement aussi .Il demanda une enquête approfondie : " Nous devons à Jéremiah que rien ne soit caché " (rien ne soit balayé sous le tapis ;expression anglaise).

 

En effet la secte est très connu à Berlin, où ses troupes de recruteurs enrôlent des jeunes gens dans les rues .Ils ont leur propre service secret et se présentent même aux élections afin de faire leur publicité. Ils portent alors le nom de BUESO (Mouvement de Solidarité pour les droits des citoyens. Ou elle emploie des noms de dissimulation comme le POE (Parti Ouvrier Européen) et l'Institut Schiller. Les experts appellent ce groupe, qui a quelques 1500 membres à travers le monde, le Mouvement LAROUCHE, d'après leur chef, l'Américain radical d'extrême droite Lyndon LaRouche, un escroc reconnu coupable qui a passé 5 ans en prison pour avoir escroquer plusieurs millions.

 

A la conférence qui a eu lieu le weekend dernier à Friedrichshain à Berlin. URSULA CABERTA directrice du groupe de travail du sénat de Hambourg sur la Scientologie, dit que le MOUVEMENT LAROUCHE avec la SCIENTOLOGIE était l'une des organisations mondialse à emprise mentale les plus dangereuses. CABERTA lut une lettre écrite par des parents de Berlin, qui ont leur fils de 22 ans embrigadé dans ce groupe. Le fils a abandonné ses études pour travailler à plein temps pour le BUESO et ne rencontre ses parents qu'à la condition qu'ils ne parlent pas aux médias. Donc les parents sont restés anonymes.

 

Comme un roman policier

 

Ils n'étaient pas les seuls à parler pour la première fois ce jour. Un Français qui fut pendant onze ans dans les services secrets de la secte parla de ses contacts avec les services policiers de l'Etat français et de théories de complot bizarre. Cela sembla amusant.

 

Pourtant quand l'Américaine MOLLY KRONBERG parla de lavage de cerveau et de son mari qui a été poussé à la mort, il y a 18 mois, beaucoup d'auditeurs ont été très émus. Un professeur de l'université de Nottingham souligna l'idéologie antisémite de LaRouche, disant que le chef de la secte a déclaré qu'une conspiration internationale des banquiers juifs ("synarchie") était derrière les Attaques du 11 septembre.

 

Jéremiah Duggan a visiblement attiré l'attention de la secte parce qu'il s'était déclaré ouvertement juif là-bas, selon ses parents Erica et Hugo Duggan. Hugo Duggan a reçu une carte postale de Jéremiah quelques jours avant son prétendu suicide, il disait, "A bientôt !" .Jéremiah est mort à quelques centaines de mètres du bureau du service secret de LaRouche. Cependant aucun des membres de la secte n'ont été interrogés à Wiesbaden. La masse d'indices contradictoires qu'ont rassemblés les parents fait penser à un roman policier. Le garçon était-il poursuivi sur l'autoroute pendant qu'il essayait de s'enfuir ? " Je pense qu'il a vraisemblablement subi des procédures psychologiques très dures, " a dit MOLLY KRONBERG, qui fut membre de la secte LaRouche pendant de nombreuses années.

 

Ce sont ces éléments louches qui maintenant sont pris en compte par le politicien des Verts, STROEBELE. Sa requête auprès du gouvernement fédéral sur l'activité et le financement de ce groupe, BUESO, dit il a reçu la réponse "rien à signaler". Malgré de nombreux articles et autres publications concernant la question LaRouche, le gouvernement fédéral Allemand n'envisagerait même pas d'interdire la secte. Il y a encore une plainte constitutionnelle à Karlsruhe pour défaut de procédures dans le cas de Jéremiah Duggan. "Que devons nous faire en plus pour être enfin entendu ?" demanda la mère du jeune garçon mort.

 

Lien de l'article en allemand

Écrit par Le Petit Prince dans L'affaire Jeremiah Duggan | Commentaires (2) |  Facebook

Commentaires

Nous sommes en 2011.

Croire que la police et la justice allemande, de même que les autorités policières et judiciaires britanniques puissent être au service de Lyndon Larouche me laisse rêveur, puisque c'est bien de cela que l'on parle ici. Pourquoi donc iraient-ils de concert déclarer l'affaire comme étant un suicide si ce n'en était pas un, pour le simple plaisir de plaire à Helga?

Écrit par : citoyenalsacienmosellan | 07/02/2011

Evidemment que non. Tout le dossier dépend de la non enquête allemande de la police de Wiesbaden. Pourquoi a-t-elle préférer ne retenir que deux témoignages tous membres d’une secte ? Pourquoi aucun des conducteurs des voitures qui auraient tué Jeremiah n’ont été officiellement interviewés par la police ? Pourquoi la police allemande a-t-elle fait disparaitre certaines pièces du dossier (comme ses chaussures) ? Pourquoi la police allemande n’a pas voulu mener une autopsie postmortem comme cela se fait ? Pourquoi est-ce que son passeport taché de son sang était-il en possession d’une des dirigeantes allemandes ? Pourquoi est-ce que Jeremiah a t-il téléphoné terrifié à sa mère moins d’une heure avant d’être retrouvé mort ? Pourquoi n’a-t-il laissé entendre ni oralement ni par écrit qu’il voulait mourir ? La police anglaise n’est pas très intéressée par cette affaire (Larouche n’est pas considéré comme un danger dans ce pays) et dépend essentiellement du bon vouloir de la police allemande. Il est évident que la police allemande de Wiesbaden essaie d’enterrer l’affaire et ce n’est pas pour les beaux yeux d’Helga !

Écrit par : Le Petit Prince | 05/02/2012

Les commentaires sont fermés.